Menu

maisonContrairement à ce que l’on croit la qualité de l’air intérieur est souvent moins bonne que celle de l’air extérieur. Entre domicile, lieux de travail et de loisir, nous passons plus de 90% de notre temps dans une atmosphère confinée. Voici quelques conseils :

Aérez régulièrement !             

Cela contribue à renouveler l’air. C’est donc un bon moyen d’assurer une dispersion des polluants et éliminer l’excès d’humidité. Sur ce site, vous trouverez quelques conseils pour bien aérer sa maison, même en hiver. Si vous possédez une ventilation mécanique contrôlée (VMC), assurez-vous que celle-ci n’est pas encrassée en l’entretenant régulièrement.    

Une réflexion sur les produits 

Etes-vous certains que les produits comme les bougies parfumées dérivées des produits pétroliers, les désodorisants ou encore les insecticides améliorent votre bien-être ? Ils sont en effet bien trop souvent utilisés malgré leurs conséquences importantes sur notre santé et notre écosystème. Nul besoin de mettre plus de produit que nécessaire ! Veillez à respecter les indications de dosage du fabricant ou tout simplement, évitez d’utiliser ces produits. Des alternatives existent (aérer pour chasser les mauvaises odeurs plutôt que d’utiliser un désodorisant, éviter de laisser stagner de l’eau à proximité de chez vous pour réduire la prolifération des moustiques, etc.)

Optez pour les labels

Privilégier les produits disposant de labels comme l’Ecolabel agir ecolabel , Ecocert agir ecocert, Nature et progrès  agir naturepro, etc.

Choisir malin

Pour limiter l’émission de Composés Organiques Volatiles (COVs) et autres polluants[FM1] , soyez attentifs au moment de choisir vos produits : peintures (peintures murales et de plafonds, en particuliers dans les chambres d’enfants), matelas, meubles, produits d’entretien. Consultez le site Ecoconso et son guide.

Fait maison

Certains produits d’entretien peuvent avoir des impacts néfastes sur la qualité de l’air intérieur, pour l’épuration des eaux et notre écosystème ou encore générer de nombreux déchets. Un exemple : l’eau de javel, qui est couramment utilisée comme désinfectant, est un puissant biocide. Il s’avère utile de recourir à ce produit dans des cas particuliers uniquement, en hôpital par exemple. La bonne nouvelle c’est que certains produits d’entretien courants peuvent être fabriqués à base  de savon de Marseille, de vinaigre blanc, de bicarbonate de soude, etc. En plus de l’impact positif sur la santé, l’environnement et la diminution des déchets, cela constitue souvent une alternative économique à certains produits traditionnels. Croix-Rouge : Droguerie sociale

Respectez les normes 

Respectez les normes d’installations des appareils de chauffage et chauffe-eau et veillez à un entretien et à un contrôle périodique régulier, réalisé tous les ans dans le cas des chaudières combustibles liquides et solides, et tous les deux ou trois ans selon la puissance de votre chaudière alimentée en combustibles gazeux. Si elle est alimentée en combustibles liquides ou gazeux, veillez à ce que l’entretien soit réalisé par du personnel agréé.

Faites confiance à votre chauffagiste 

S’improviser chauffagiste pour l’installation de poêles à bois ou à pellets, en particulier au niveau du raccordement et du dimensionnement du conduit de fumées, peut être dangereux alors faites appel à un professionnel.

Plus d’infos
agir ecoconso  Ecoconso
 agir iew Inter Environnement Wallonie
  http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens/habitation/bien-gerer-habitat/lair-interieur-logement
 

http://environnement.sante.wallonie.be/home/au-quotidien/environnement-interieur/polluants-de-lair-interieur.html

Go to top