Menu

agriadaptAppui au renforcement des capacités des agriculteurs, des organisations paysannes de Kabare et Uvira en République Démocratique du Congo en vue de leur adaptation aux changements climatiques

(phase 3 du projet AGRI-ADAPT)

Ce projet est porté par Oxfam Solidarité Bruxelles en partenariat avec son antenne de Goma, Oxfam – RDC, et l’association locale Action Sociale et  d’Organisation  Paysanne – ASOP

Il permet d’accompagner deux communautés d’agriculteurs familiaux des territoires d’Uvira et de Kabare afin d’améliorer leurs mécanismes de résilience face aux effets des changements climatiques et de la dégradation des ressources naturelles (sols – eau - forêts).

Ce projet d’une durée de 1 an permet de poursuivre les activités menées lors de 2 phases antérieures. Il a débuté le1er janvier 2018

Le financement wallon est de150.000 EUR. et un cofinancement de 15 000 EUR est assuré par le porteur.

Contact : Stefanie Broos, Institutional Partnerships Manager

Oxfam Solidarité - Oxfam Solidariteit, Rue des 4 Vents 60, 1080 Bruxelles

Email : sbr@oxfam.be

 

mangroveLes membres du consortium des ONG universitaires francophones UNI4COOP s'impliquent, avec le soutien de l'AWAC et d'autres bailleurs de fonds (notamment l'UE et la Commission de l’Océan Indien), dans le domaine de la valorisation durable des ressources de mangrove dans 4 pays/ Le Sénégal, le Bénin, le Togo et Madagascar.

Ce projet consiste à stimuler une dynamique d'échange portant sur les pratiques, expériences et connaissances sur le thème de la gestion communautaire des écosystèmes de mangrove, entre les Universités belges, les ONG universitaires d'UNI4COOP et leurs partenaires du sud (Universités et Instituts de recherche, ONG et associations de terrain, collectivités territoriales). Par cette démarche de partage et de mutualisation des connaissances, ainsi que par leur diffusion auprès des partenaires et communautés locales, le projet a pour ambition de favoriser l’émergence d’approches innovantes et l’amélioration des pratiques en matière de gestion locale des ressources naturelles. Le projet comprend notamment la production d’une «  boîte à outils » mise en commun.

L’entreprise sociale Kinome, au sein de l’antenne sénégalaise de l’ONG ADG (Gembloux) représentant UNI4COOP est chargée de coordonner les activités et d'animer le réseau des partenaires.

Ce projet d’une durée de 1 an permet de poursuivre les activités menées lors de 2 projets antérieurs financés par l’AWAC et d’autres projets d’un collectif de deltas en Afrique de l’Ouest. Il a débuté le1er février 2018.

Le financement wallon est de 168 300 EUR et le cofinancement assuré par le porteur de18 700 EUR

Contact : www.kinome.fr

 

nebedayEchange de pratiques agri durables avérées et innovantes

Deux participants sénégalais au stage de conception de projets organisé en 2017 à Gembloux ont rédigé d’excellents avant projets pour leurs communautés rurales. L’ONG ULB Coopération porte un projet de synergie entre leurs deux associations : NEBEDAY et Am Bé Koun - Solidarité (ABK-S).

Le travail de Mbene Diakhate (NEBEDAY) proposait la mise au point d’un herbicide naturel à base d’huiles extraites de plantes sauvages (notamment de Neem) pour les communautés locales aux alentours de la forêt classée de Sangako (Tabacouta). L’avant projet de Ousmane Touré (ABK-S) portait sur le développement de l’agroforesterie villageoise avec des arbres fertilitaires dans la commune de Sinthiou Malème (Tambacounda).

La synergie organisée a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la résilience de populations rurales face aux effets des changements climatiques à travers des dispositifs de reboisements, de pratiques agro-durables, d’agroforesterie, de gestion des écosystèmes forestiers et de production d’intrant bio.

NEBEDAY apportera par exemple à son nouveau partenaire son expertise en organisation de campagnes de cinéma débat alors que ABK apportera son modèle d'aménagement de périmètres agro-forestiers avec inoculation des essences et fournira aux paysans de Tabacouta des semences d’arbres fertilitaires. Une capitalisation et la communication des expériences et des résultats est prévue.

Le projet d’une durée de 2 ans a débuté le 1er janvier 2018. La subvention wallonne gérée par ULB Coopération s’élève à 134 487 EUR et cofinancement de 14.749 EUR assuré par le porteur du projet.

Contact :

  Thierry De Coster, Chargé de projets

+32 (0)2 650 61 03, thierry.decoster@ulb-cooperation.org

Bureau : ULB – Campus de la Plaine, accès 2, bâtiment MA – 1050 Bruxelles – Belgique

sarayaku

Grace à la 1ere subvention de la Wallonie au peuple Sarayaku dans la forêt amazonienne d’Equateur, la « Frontière » d’arbre à fleurs délimitant leur territoire a été agrandie. Les espaces ouverts dans la végétation pour planter les arbres nécessitent au début des entretiens réguliers pour ne pas disparaitre sous les repousses de la forêt.

Une équipe de "Kaskirunas" (gardes-forestiers autochtones) a été bien lancée et équipée mais doit être renforcée techniquement et être reconnue par diverses instances nationales et/ou régionale

La proposition d'aire protégée incluant le concept de "Kawsak Sacha" (Forêt vivante) et les droits des populations qui y vivent a franchi les portes d'organismes et dispose maintenant de divers outils de diffusion. Il reste à développer une reconnaissance en tant que statut.

Le projet sera prolongé jusque décembre 2018 grâce à une subvention de 95.000 € via l’ASBL Pierreuse et Ailleurs de Liège

Contact : Tania Monville, ASBL pierreuse et ailleurs, Liège

tania.tusl@gmail.com

 

stageLe stage en conception de projets pour le développement durable, l’adaptation et l’atténuation aux changements climatiques" organisé par l’ONG Aide au Développement Gembloux (ADG), en collaboration avec Gembloux Agro-Bio Tech - Université de Liège, à l’initiative du Ministre Di Antonio en 2017, a permis un renforcement considérable des compétences de 14 jeunes porteurs ou employés de projets en Afrique, ainsi qu’un jeune participant haïtien.

Sur base des bons résultats et de nouvelles demandes de stagiaires, l’expérience sera renouvelée en 2018 grâce à un financement de 178 000€.

Ce stage méthodologique est organisé par l’ONG Aide au Développement Gembloux (ADG) en collaboration avec le Laboratoire d’Agroécologie tropicale de la Faculté Gembloux Agro-Bio Tech. Il vise à répondre aux besoins des acteurs de développement au Sud, de maîtriser les outils méthodologiques permettant de mieux identifier et de réaliser des actions collectives pertinentes. Il leur permettra d’ intégrer, dans leurs actions, des connaissances et des compétences relatives à la vulnérabilité, aux changements climatiques, à leurs effets et aux moyens d’y faire face.

Le stage s’appuie sur l’appropriation, par les acteurs des pays du Sud, de leur développement et des stratégies permettant d’atteindre celui-ci. Il vise à développer des compétences individuelles, inscrites dans une dimension institutionnelle, à savoir les organisations qui emploient ces acteurs du développement. Il renforce le rôle critique de ces professionnel s afin de leur permettre de relever pleinement et activement les enjeux, en particulier climatiques, auxquels leur pays est confronté.

Le module méthodologique du stage fait l’objet d’ un « Certificat en Gestion de Cycle du Projet et approche de Gestion Axée Résultats ». La durée de la formation est de 12 semaines (du 23 avril au 13 juillet 2018. Les 16 candidats inscrits (12 hommes, 4 femmes) viennent de RDC, du Sénégal, du Bénin, du Burkina Faso, de Haïti, de Guinée et du Rwanda.

Financement : 175 000 EUR

Contact : Michel SONET, Laboratoire d’Agroécologie tropicale,Faculté Gembloux Agro-Bio Tech, Université de Liège

sgi.gembloux@uliege.be

Go to top